Les caries dentaires

Facteurs étiologiques

La formation d'une carie nécessite l'association de 4 facteurs :

  • Des bactéries. Toute bouche possède une flore bactérienne. Celle-ci peut comporter plusieurs centaines d'espèces, variables d'un individu à l'autre.
  • Des substrats. Les bactéries ont besoin de substances nutritives pour alimenter leur métabolisme.
  • L'hôte = le terrain. Nous ne sommes pas tous identiques. Il existe des variations génétiques et liées au mode de vie (minéralisation des tissus dentaires, malpositions,salivation, médications, habitudes alimentaires, fumeur ou non, degré d'exposition au stress,etc...). La différence principale est celle de la saliveLa salive est un liquide biologique sécrété par les glandes salivaires, à l'intérieur de la bouche. : pH, pouvoir tampon, quantité...
  • Le temps. L'évolution de la carie dépend du temps pendant lequel les trois facteurs précédents peuvent interagir.

Le facteur étiologique est la plaque dentaireLa plaque dentaire est une substance blanchâtre qui se dépose à la surface de la dent. Elle est essentiellement constituée de protéines salivaires, d'aliments (sucres), de bactéries et des toxines secrétées par ces dernières., constituant un biofilmUn biofilm est une communauté de micro-organismes (bactéries, champignons, algues ou protozoaires), adhérant entre eux et à une surface. (nommé « pellicule exogène acquise »). Les bactéries présentes dans ce biofilm métabolisent les sucres en acides qui dissolvent l'émail puis la dentine. Cet enduit organique, observable après deux ou trois jours sans brossage, concentrant à la fois les bactéries et les substrats chez l'hôte, est hautement cariogène. D'où l'importance de l'éliminer par une hygiène quotidienne.

Facteurs favorisant les caries dentaires

Les facteurs favorisant l'apparition de caries dentaires :

  • Mauvaise hygiène bucco-dentaire. Brossage des dents absent, insuffisant ou inefficace. Il est indispensable d'enlever la plaque dentaireLa plaque dentaire est une substance blanchâtre qui se dépose à la surface de la dent. Elle est essentiellement constituée de protéines salivaires, d'aliments (sucres), de bactéries et des toxines secrétées par ces dernières. au fur et à mesure de sa formation pour garder des dents saines.
  • Consommation excessive de sucres : un grignotage fréquent de nutriments permettant aux bactéries d'être actives en continu. La fréquence du grignotage se révèle en fait plus importante que ce qui est grignoté en augmentant le temps de contact (de dégradation) des aliments avec les surfaces dentaires.
  • Fumer : le tabac diminue la vascularisation, ce qui rend moins actives les défenses immunitaires locales, y compris chez les enfants exposés au tabagisme passif des parents.
  • Problème local : hyposialieUne hyposialie est une production de salive faible. (manque de salive), pouvant faire suite à une irradiation locale (suite à une radiothérapie ORL); respiration buccale ; mauvaise minéralisation des dents. Port d'un appareil d'orthodontieL'orthodontie, encore appelée orthopédie dento-faciale (ODF) est une spécialité dentaire vouée à la correction des mauvaises positions des mâchoires (orthopédie) et des dents (orthodontie) afin d'optimiser l'occlusion (engrènement dentaire), ainsi que le développement des bases osseuses dans un but fonctionnel et esthétique..
  • Maladies générales : diabète sucréLe diabète dit sucré est une maladie liée à une défaillance des mécanismes biologiques de régulation de la glycémie, concentration de glucose dans le sang., hyperthyroïdieL'hyperthyroïdie est le syndrome clinique causé par un excès de thyroxine libre circulante (FT4) ou de triïodothyronine libre (FT3), ou les deux., hyperparathyroïdieL'hyperparathyroïdie est une production anormalement élevée d'hormone parathyroïdienne (PTH) par les glandes parathyroïdes., traitement par corticoïdes.
  • Stress : de nombreuses études ont mis en évidence un lien direct entre le stress et le taux de caries.

Zones de prédilections

La carie débute le plus souvent dans certaines zones, moins accessibles au nettoyage.

  • Sillons. Le sillon est la zone anfractueuse, relief négatif, en creux, de toute surface dentaire. Même avec un bon brossage, cette zone est difficilement accessible à la brosse à dents. Pour prévenir ces caries, on peut faire un scellement de sillons (ou sealent) : obturation de ces creux avant formation de la carie.
  • Point de contact. La zone de contact entre deux dents ne peut être nettoyée avec la brosse à dents. Si le fil dentaire ou la brossette interdentaire n'est pas passé régulièrement, une carie peut se former à cet endroit.
  • ColletLe collet de la dent est la partie à la limite entre la couronne et la racine. C'est donc la partie située juste à la jonction avec la gencive.. La brosse à dent souple est nécessaire pour pouvoir bien passer au niveau du collet, zone légèrement en retrait

Symptômes

Les premiers signes peuvent apparaître une fois que la carie a atteint la dentineLa dentine appelée aussi ivoire est la substance majoritaire constituant la dent et plus généralement l'organe dentaire. (voir Physiologie d'une dent. Mais parfois la douleur ne survient que très tardivement. C'est pourquoi il est vivement conseillé de ne pas attendre d'avoir mal pour consulter un dentiste.

  • Douleurs au froid et au sucré signent le plus souvent une carie active ou une dénudation du collet dentaire, qu'il est urgent de faire traiter.
  • Douleurs au chaud ou à la pression signent généralement une reprise de carie sous une obturation qui a évolué à bas bruit et a provoqué la nécrose de la dent concernée.
  • Dommages visibles : initialement tache blanche (pas toujours très visible). Une tache marron (plus ou moins foncée) signe une carie ancienne, reminéralisée, qui n'est plus active.

Lorsqu'on remarque un trou dans la dent, la carie est déjà avancée ; la dent risque de devoir être dévitalisée.

Evolutions d'une carie dentaire

Voir aussi

Mise à jour le 30/06/2010 - Sources des fiches
Une création www.iNi-site.fr